Un diamant européen : la success story de carVertical continue d’inspirer d’autres entreprises

2020-07-20 • 4 min read

Un diamant européen : la success story de carVertical continue d’inspirer d’autres entreprises
La photo était toujours en cours de chargement lorsque vous avez ouvert la fenêtre Imprimer. Rouvrez-la pour inclure cette photo dans votre copie.Un diamant européen : la success story de carVertical continue d’inspirer d’autres entreprises

Les institutions de l’Union Européenne célèbrent à nouveau la success story de carVertical. Un article publié sur le site internet officiel de la commission européenne raconte comment « carVertical a été capable de rendre plus claires et plus transparentes les transactions des voitures d’occasion dans toute l’Europe » et déclare que la société « a un gros potentiel de croissance à l’international »

Les technologies évoluent constamment, mais le passé incertain des véhicules d’occasion demeure peut-être le problème le plus significatif dans le monde de l’automobile. Les acheteurs courent toujours le risque d’acheter une voiture avec un kilométrage réduit, des vices cachés, ou d’autres fraudes. Les vendeurs malhonnêtes font la promotion de ces véhicules comme étant « en parfait état », si bien que les acheteurs mal informés paient souvent des milliers d’euros de trop pour un achat illégalement surévalué.

On estime que la fraude au compteur coûte, à elle seule, jusqu’à 10 milliards d’euros chaque année aux consommateurs européens, sans compter les autres fraudes telles que la dissimulation des accidents des véhicules, divers défauts et même les vols.

« Je vis dans une région où il y a un problème assez conséquent sur la fraude des voitures d’occasion. Il est assez difficile de vérifier, mails il est important que les gens soient au courant, » l’article cite Arnas Vasiliauskas, co-fondateur et responsable de l’innovation et des produits chez carVertical.

Un article explique la façon dont carVertical est en train d’améliorer rapidement la situation avec le soutien d’Enterprise Europe Network (EEN), mis en place par la commission européenne en 2008. L’organisation est le plus grand réseau mondial pour le soutien aux petites et moyennes entreprises ayant des ambitions internationales. EEN est actif dans 60 pays dans le monde et rassemble 3000 experts.

Un traitement moderne pour un virus ancien

CarVertical a été fondée en 2017 comme remède aux maladies du marché des voitures d’occasion. En utilisant les outils de l’intelligence artificielle et de blockchain les plus avancés, la société numérique rassemble et traite toutes les données possibles relatives à l’automobile de différentes sources dans le monde et, par la suite, génère des rapports sur l’historique du véhicule. Ils aident les utilisateurs à repérer les précédents accidents de la voiture, les réductions du compteur kilométrique, les résultats des contrôles techniques et autres informations que les vendeurs malhonnêtes voudraient garder pour eux, et cela même dans les cas ou le véhicule a été utilisé comme taxi ou voiture de location. Les rapports contiennent également des photos d’archive, des prix antérieurs, des caractéristiques et la liste des équipements, ainsi que d’autres détails pertinents sur l’historique particulier du véhicule.

En bref, les rapports de carVertical rendent les consommateurs plus conscients de la qualité de la voiture qu’ils achètent ou conduisent à ce moment-là. Mais comment faire en sorte que les consommateurs connaissent carVertical ? Comment pénétrer de nouveaux marchés de la manière la plus rapide possible ? Où trouver des sources de données automobiles plus fiables dans chaque pays ?

Les plans ambitieux nécessitent un partenariat ambitieux

« La réalité à laquelle nous sommes confrontés en Europe est que chaque pays est tellement différent, du point de vue de l’accès aux données, de la législation et du marketing. Ce n’est pas si facile, » commente A.Vasiliauskas.

carVertical s’est donc tournée vers l’EEN pour obtenir de l’aide. Le réseau avait déjà fourni des avis et des conseils sur la croissance de la société lors des premières étapes de l’évolution de la startup. L’objectif principal est aujourd’hui de soutenir l’internationalisation de l’entreprise.

« carVertical avait des plans ambitieux, » se souvient Mantas Vilys, le représentant d’EEN en Lituanie. « En conséquence, le réseau devait agir vite, et a fourni des informations sur les législations locales et sur les contacts les plus pertinents, ainsi que des rencontres préalablement organisées. »

Initialement, A. Vasiliauskas, créa une liste des pays dans lesquels carVertical voulait se développer. Le réseau apporta le savoir-faire pour chaque pays et diffusa le message en utilisant ses contacts. Le moteur était lancé.

La dynamique se poursuit

Dans les 12 premiers mois, carVertical lança son produit dans 16 pays différents. À l’heure actuelle, la société est présente dans plus de 20 marchés des deux côtés de l’Atlantique, notamment aux États-Unis, en Allemagne, en France, en Russie, en Pologne, etc. « Le réseau a été l’un de ces éléments clés qui nous a permis de développer notre entreprise rapidement, » met en évidence dans l’article A. Vasiliauskas.

Après une courte pause due à la pandémie du Coronavirus, la société est à nouveau sur la bonne voie en termes de croissance des ventes et de rapide expansion vers de nouveaux marchés.

« Je suis convaincu que carVertical a un gros potentiel de croissance à l’international, » cite M. Vilys dans un article. « Le Réseau continuera à fournir le soutien nécessaire à cette croissance. »

Vous pouvez lire l’histoire originale complète ici.

La photo était toujours en cours de chargement lorsque vous avez ouvert la fenêtre Imprimer. Rouvrez-la pour inclure cette photo dans votre copie.
La photo était toujours en cours de chargement lorsque vous avez ouvert la fenêtre Imprimer. Rouvrez-la pour inclure cette photo dans votre copie.

Essayez la recherche du numéro d'identification du véhicule (VIN)

Apprenez tout ce qu'il y a à savoir sur votre prochaine voiture.